« Dans notre monde, où chacun de nous est un peu comme Alice aux pays des merveilles ou le hamster dans sa roue, il est audacieux de réfléchir à la question du sens d’être entrepreneur et comment l’être."

Certains m’ont assuré que l’entrepreneur humaniste était un leurre et que l’humain ne pouvait être au cœur de la stratégie d’une organisation. Les choses évoluent ! De plus en plus d’entrepreneurs ou d’intrapreneurs insufflent un nouvel élan dans leur entreprise, leur service, leur équipe, le sens premier de leur mission est le bien commun et non pas le profit ! Certes le profit est nécessaire pour assurer la pérennité. Il est un moyen de faire évoluer l’écosystème et non pas la finalité. Evoluant régulièrement dans le secteur funéraire, croyez-moi, je n’ai jamais vu un coffre-fort derrière le corbillard…

La période que nous traversons depuis un an conforte une conviction profonde, c’est ensemble que nous bâtirons les jours meilleurs de demain. Plus nombreux, nous serons, plus notre action sera visible et porteur d’espérance pour ceux qui nous entourent. A la manière du colibri, apportons chacun notre pierre à l’édifice, selon nos moyens et transmettons à nos enfants, petits-enfants, que le bonheur se construit et se partage.

« Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux. » Mère Teresa

 

Eric MAROIS, Président Association Française du MIEH.